Alphonse COLLING (Montigny 1950/54)

Raymond Colling, une figure de Bitche et footzer inoubliable, est décédé

La ville est sous le choc. Raymond Colling, une figure de Bitche, est décédé dans la nuit de lundi à mardi, à l’âge de 85 ans. Il y a quelques jours, l’ancien instituteur fan de calembours participait encore à une émission en platt sur la télé locale.
Une figure généreuse et rieuse de Bitche est décédée. À l’âge de 85 ans, Raymond Colling , Alphonse de son vrai prénom, est allé rejoindre dans la nuit de lundi à mardi Adrienne, l’épouse qu’il a toujours chérie, qui l’a quitté en février 2014. Et dire qu’il y a quelques jours encore, au Sentier des Lanternes, il a participé au tournage de l’émission Kaffekrenzel diffusée le jour de Noël par la télévision locale en platt, langue francique qu’il a toujours ardemment défendue.

Engagement

La bouille ronde, la barbe hirsute, Raymond Colling, né le 31 juillet 1936 à Bitche, a été un instituteur hors pair. Il a commencé sa carrière à Bitche-Camp, avant d’enseigner à Liederschiedt, à Nousseviller-lès-Bitche, puis au sein d’une section spécialisée au collège Kieffer à Bitche. Engagé toujours, boute-en-train souvent, il a été le créateur du centre culturel de Volmunster, secrétaire de la mairie de Nousseviller-lès-Bitche, animateur télé, choriste, secrétaire de la section de Volmunster de la Croix-Rouge, cheville ouvrière de l’association Erda, qui porte assistance aux enfants défavorisés aux Philippines.

Footzer

Mais si Raymond Colling , l’œil toujours vif, est une figure connue au-delà du Pays de Bitche, c’est pour ses bonnes blagues qu’il aimait tant raconter. Il n’était pas destiné à cela. Il est monté pour la première fois sur scène il y a 45 ans pour défendre son Bitcherland natal. Il en a eu ras le bol que les Sarregueminois, lors de leurs Kappensitzungen de carnaval se moquaient des Bitchois, des « paysans » ou des « bons à rien », disaient-ils.
« J’étais en formation pour accueillir des enfants inadaptés, nous racontait-il il y a quelques années. Un groupe est venu dans la salle des professeurs. Il m’a sorti : ‘’Mais qu’est-ce qu’on a encore pris à Sarreguemines ! Il nous faut un droit de réponse’’. Je l’ai fait. Je pensais ne faire ça qu’une année, mais finalement, ça a continué. Les Sarregueminois n’osaient plus se moquer des Bitchois ensuite ! » Ce rôle de footzer, Raymond Colling , homme de lettres et de jeux de mots, l’a toujours tenu, avec malice, comme nul autre au Pays de Bitche.
« Raymond Colling était avant tout quelqu’un d’engagé au service de chacun, d’une grande bonté de cœur et profondément humain. A travers ses rires et ses sourires, c’est également son savoir et le gout des autres qu’il partageait », lui rend hommage Benoît Kieffer, maire de Bitche.
Marié avec Adrienne, née Braxmeyer le 3 janvier 1935, femme humble, travailleuse et tout aussi généreuse, Raymond Colling était père de quatre enfants, Christian, Isabelle, Michel et Philippe. Rieur toujours, malgré les épreuves de la vie, il faisait aussi le bonheur de plusieurs petits-enfants et arrière-petits-enfants. Aux membres de sa famille, nous présentons nos condoléances émues.
Républicain Lorrain 29/12/2021

JPEG

La cérémonie religieuse sera célébrée vendredi 31 décembre à 14h30 en l’église Sainte Catherine de Bitche.

Navigation

AgendaTous les événements

janvier 2022 :

Rien pour ce mois

décembre 2021 | février 2022